top of page
Rechercher

J'ai exposé à Londres !

Dernière mise à jour : 3 juil.

Pourquoi ? Comment ? Avec qui ? Quand ?



WOOOOOOOW !

Quelle aventure je viens de vivre ! C'était intense, je te raconte.




Je vais donc reprendre depuis le début.


Il y a 1 mois j'ai été contactée sur insta par Laure de The agitators, une association londonnienne qui prône le recyclage et qui, je cite " souhaite que je participe à une exposition avec 5 designers anglais et 4 autres designers français en plein Londres le 28 juin, pour parler de mon travail face à des acteur.ices de la mode et de l'art anglais.es". Je vais être honnête je ne saute pas au plafond tout de suite, car il est très fréquent (1 fois par semaine) que je reçoive ce genre de mail pour une exposition finalement payante et que cela soit exhorbitant pour un truc pas terrible... Arnaque land, j'ai donné.


Finalement Laure et moi nous appelons et là je comprends mieux le projet, ça a l'air génial ! Je ne prends pas le temps de réaliser et je fonce !

Je ne réfléchis pas (comme d'hab) aux looks, je blinde deux valises et on verra sur le moment. J'aime faire les choses entourée, je ne me déplace jamais/rarement seule à un évènement, toujours avec les Amours Co, ma famille, partager ces moments c'est le mieux d'après moi ! J'y vais donc accompagnée de ma nièce de 15 ans Canelle et de mon boyfriend Morgi ( en + il a vécu à Londres 2 ans donc il sera notre sexy guide).

Ah oui, je ne vous ai pas dit, je ne suis jamais allée à Londres !


Ok mais attends on emmène quoi comme fringues pour exposer à Londres devant des gens de la fashion week ?

En ce moment, je travaille sur une nouvelle collection, je couds à fond et j'ai du nouveau stock, donc parfait je vais dévoiler quelques pièces là-bas.

Obligés de prendre l'avion au lieu du train à contre coeur car j'ai +40kg avec moi, et que les billets de train mamaaaaaa c'est trop cher ils sont fous.

On se déculpabilise, ça fait 4 ans que j'avais pas pris l'avion, GO, C'EST PARTI !





On arrive le mercredi soir.

Les ami.es, je n'ai pas enlevé mon sourire jusqu'à l'expo tellement j'ai aimé l'energie de la ville. Le jeudi soir, on arrive à 17H sur le lieu de l'expo pour installer. Spitafields Market, un des plus gros marché couvert de Londres. Bête de quartier. Le lieu de l'expo est TROP stylé. Je me crois dans une série Netflix, je commence à halluciner. C'est parti.


J'installe mes looks, bam, ça je sais faire, y' a pas de problèèèèèèmes. 3 heures plus tard j'en peux plus, je transpire de la moustache, je dis à mes accolytes que c'est cool je finirai demain. Je vois à peu près le délire et comment ca va se passer.


Le lendemain, le Jour J.


Je me lève seule, je laisse les deux accolytes faire dodo. Je me sens bien. Pas de stress.

Toujours dans ma série Netflix, je me prends un café à emporter et je vais au lieu de l'expo.



Main tenant un café à Londres

On est moins que prévu. Les autres designers sont presque toustes sympas et personne ne se prend au sérieux, c'est bien, je préfère. Ambiance froide le matin, le stress je pense. Moi aussi, je suis tchimide, j'avoue. Le midi je me suis faite copine avec Georgie, une designer anglaise et Pierre, un designer français. C'est bon mes deux accolytes arrivent, ma team est au complet, on se marre bien.


Tout se passe bien, la langue n'est pas trop une barrière pour que j'explique la démarche (avec mes mots LOL). Les gens sont HYPERS receptifs. Mon mec est à donf . Il explique tout en détail, les gens l'adorent et disent que c'est mon manager. Ma nièce Canelle prend des photos, c'est TROP BIEN !


Moment de stress. On doit aller faire une interview au micro sur la place du marché + défilé rapide.




Ca s'enchaine toute la journée + vernissage le soir où ca s'intensifie.

Le monde arrive, on est morts mais excités. Les gens sont hyper interessés. On a des propositions . Boutique à Londres. Etudiantes de la plus grande école de mode du monde La Central St Martin school qui veulent aider pour le prochain défilé. Une dame qui bosse pour la fashion week de Londres et Milan qui aime beaucoup et qui veut rester en contact avec nous.


A ce moment je capte déjà plus rien.

On doit remballer et aller à l'after party avec les invités et les partenaires. Et là...

On se fait encercler. Tout le monde veut essayer la veste à bouton, les vestes MALA en cuir. A la queue leu-leu, on habille, photo, on déshabille, on change, les gens sont contents, moi j'hallucine. On est pliés en deux.




Bref ca se termine, on est rincés, tout le monde s'échange les instas, les mails.


Et le lendemain, je reçois un texto d'une proposition de collaboration ( secrète) que j'esperais depuis des années sans oser y croire.

Je pensais que c'était la fin du voyage mais en fait c'était le début.



Bisou Cassandre





322 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page